Zoom sur l’économie collaborative

Loin d’être une idée utopiste ou une mode bobo, l’économie collaborative c’est du sérieux! A en croire le magazine Time, « l’économie du partage » sera même l’une des 10 révolutions qui changeront le monde (« Today’s Smart Choice : Don’t Own. Share »)…

Alors, que se cache-t-il derrière ce terme saugrenu ? En quoi s’agit-il d’une tendance de fond porteuse d’avenir ?   L’économie collaborative, c’est avant tout le fait de consommer et de produire autrement, en renouant avec l’idée toute simple que « l’union fait la force ». En termes de consommation justement, elle se comprend comme étant l’économie du partage : d’idées, de ressources, de savoirs, mais également de sa voiture, de son logement ou même de sa machine à laver ! Et c’est bien de cette capacité à être dupliquée dans tous les secteurs qu’elle tire sa force.

Dans « Vive la co-révolution ! Pour une société collaborative », la Bible en la matière, Anne-Sophie Novel et Stéphane Riot nous font part de nombreux exemples et belles histoires s’inscrivant dans cette nouvelle forme de solidarité. Vous voulez partager vos objets du quotidien, votre maison ou votre voiture ? Filez sur Zilok, AirBnB, Coab et BlaBlaCar !

Dans une autre dimension, l’économie collaborative valorise la mise en commun, qu’il s’agisse d’un lieu de travail (exemple de l’espace de coworking Mutinerie) ou du financement des projets les plus fous à travers la plateforme Dreamshake. Toutes ces nouvelles idées entrainent la création d’entreprises solidaires plus innovantes les unes que les autres.

Ces initiatives sont d’ailleurs une parfaite illustration de ce que peut être l’innovation sociale (pour en revenir à nos moutons) en combinant l’esprit créatif et novateur des meilleurs entrepreneurs avec l’envie profonde de répondre aux grands enjeux de Société.   Les grandes multinationales ne restent pas pour autant à la marge de ce mouvement. Le dernier volet de l’économie collaborative est en effet celui d’apprendre à travailler ensemble et les entreprises l’ont bien compris. Elles développent ainsi de plus en plus de partenariats avec d’autres firmes concurrentes dans une logique de « collaboration radicale » ou tout simplement avec des acteurs solidaires tels que des ONG.

Un bel exemple de cette dernière forme de collaboration n’est autre que le social business qui se traduit par l’idée de co-construction entre un porteur de projet et une entreprise désireuse de résoudre une problématique sociale.   Pour tout autre exemple d’initiatives collaboratives, n’hésitez pas à lire et relire « Vive la co-révolution ! » ainsi qu’à vous balader sur ouishare.net, le site web à ne pas manquer pour tout savoir sur le sujet.

Avant de conclure, il est intéressant de s’attarder sur les causes profondes de cette « nouvelle » tendance afin d’en comprendre toutes les subtilités. Si l’on résume les différentes analyses qui ont été faites sur le sujet, deux grands facteurs explicatifs sont avancés.  Le premier n’est autre que le contexte économique actuel. En temps de crise, le besoin de dépenser moins et surtout mieux (en rentabilisant ce qui est inutilisé par exemple) devient primordial.

Le partage apparait donc comme une vraie solution puisque la logique n’est plus de posséder un bien ou un service mais simplement d’y avoir accès. C’est de ce constat qu’émerge petit à petit l’idée que nous serions en train d’entrer dans une « économie de la fonctionnalité », où l’usage l’emporte sur la propriété.

Le deuxième facteur, plus philosophique, résiderait dans notre volonté de redonner du sens à ce que nous faisons. Cette quête de sens, caractéristique de la génération Y (la nôtre !), se traduit en effet par l’importance qui est aujourd’hui accordée aux rapports humains et à la confiance, mais aussi par la plus forte prise en compte de l’environnement dans lequel nous vivons pour agir de manière plus responsable. Il est clair que l’engouement provoqué par l’économie collaborative n’aurait effectivement pas pu avoir lieu sans la prise de conscience écologique qui a caractérisé les deux dernières décennies.

Comme le dit si bien « Vive la co-révolution ! » (dernière citation, promis) : « Face à la rupture du lien social et à l’ampleur des problématiques environnementales, nous en venons à une collaboration volontaire, non imposée ». A méditer…

C. Legrand

Publicités

4 thoughts on “Zoom sur l’économie collaborative

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s